Groupe VYV

Organiser le quotidien de l'aidé à domicile

Maintien à domicile : quels sont les aides, coûts et enjeux du quotidien de l'aidé ?

Comme 90 % des personnes âgées en perte d'autonomie, votre proche souhaite rester le plus longtemps chez lui ? Le maintien à domicile aura un impact positif sur son bien-être, à condition que son quotidien soit organisé en conséquence. Afin que cette mise en place soit une réussite, nous vous expliquons les différentes aides médicales, techniques et financières, mais également les alternatives lorsque le degré de dépendance ne permet plus d'avoir recours à ce dispositif.

 

Pourquoi le maintien à domicile des personnes âgées contribue à leur bien-être ? 

La majorité des personnes âgées souhaitent vieillir à leur domicile, car elles y ont leurs souvenirs et leurs habitudes. Elles aiment y recevoir leurs enfants et petits-enfants, continuer à voir leurs amis, se rendre à la boulangerie de leur quartier. De même, rester chez elles leur permet d'être autonomes et de faire partie de clubs comme celui de jeux ou de lecture, d'aller au cinéma. Toutes ces activités sociales et de loisirs contribuent à leur bien-être. 

Comment continuer à vivre chez soi et avoir une vie sociale lorsque l'on perd en autonomie ? La solution est d'organiser le maintien à domicile de votre aîné en lui permettant de conserver les repères qui composent sa vie quotidienne et qui la rassurent.

En tant que groupe mutualiste, cette vision du mieux-être fait partie de nos engagements. Nous apportons des solutions concrètes destinées à l'aidé pour lui permettre d'anticiper une situation de dépendance ou de perte d'autonomie.

 

Comment maintenir à domicile une personne dépendante ? 

Une personne âgée devient dépendante lorsqu'elle ne peut plus effectuer les actes élémentaires de la vie quotidienne comme se laver, manger ou encore se déplacer. Pour que son maintien à domicile soit possible, différentes prestations sont mises en place par des organismes publics ou privés pour l'organisation de son quotidien.

 

L'aménagement du domicile 

Selon l'état de dépendance de la personne, il est nécessaire de louer ou d'acheter du matériel pour son maintien à domicile, comme un lit médicalisé ou un fauteuil roulant. De même, le logement devra être aménagé pour l'aider dans sa vie quotidienne. Il s'agit par exemple d'équiper la salle de bain d'une douche italienne, créer une chambre au rez-de-chaussée, poser une rampe dans les escaliers ou encore installer des barrières de sécurité.

Dans le cadre d'un maintien à domicile, la mise en place d'équipements spécifiques à la perte d'autonomie pour prévenir les risques est également primordiale. Par exemple, pour être prévenu en cas d'incident et pour rassurer votre proche, vous pouvez mettre en place la téléassistance. 

Nous vous accompagnons pour aménager et équiper le domicile de votre proche en vous informant notamment sur les solutions de financement.

 

Les soins médicaux à domicile  

Votre proche aura sans doute besoin de soins infirmiers ou d'hygiène quotidiens. À l'aide d'une prescription médicale, vous pourrez faire appel aux services d'un SSIAD (service de soins infirmiers à domicile). Un aide-soignant ou un infirmier se rendra au domicile de la personne âgée pour assurer ses soins. Ces derniers sont pris en charge par Ameli dans le cadre d'un maintien à domicile. Il est à noter que certains soins peuvent être financés par la mutuelle de votre proche senior. 

 

Les services à la personne 

Différents services permettent le maintien à domicile par le biais d'une association ou d'un organisme privé appelés SAAD (service d'aide et d'accompagnement à domicile). Ces services assurent les aides de la vie courante comme le ménage ou l'aide à la toilette. Selon les structures, des activités sociales et de loisirs comme l'organisation d'ateliers de cuisine, de visites culturelles peuvent être organisées. D'autres aides à domicile existent, comme le portage de repas et la livraison de médicaments. Ces prestations sont effectuées par la commune ou par une entreprise privée.

 

 

Quelles aides financières pour le maintien à domicile des personnes âgées en perte d'autonomie ? 

Le coût du maintien à domicile d'une personne âgée varie en fonction des services dont bénéficie l'aidé. Plus votre proche sera dépendant, plus son organisation quotidienne nécessitera des besoins en services médicaux, en aides à la personne (aide-ménagère, portage de repas...). 

Sachez qu'il existe des aides pour financer ce dispositif. Parmi elles, figure l'APA (allocation personnalisée d'autonomie) dont le versement a pour objectif de couvrir les dépenses liées au maintien à domicile comme le recours aux services à la personne. Toujours dans le cadre de l'APA, des aides peuvent être allouées pour la mise en place de la téléassistance. L'ANAH (Agence nationale de l'habitat) aide également les revenus les plus modestes pour l'aménagement du logement en cas de perte d'autonomie. 

Votre proche peut bénéficier également d'une aide pour financer la prise en charge d'une aide ménagère à domicile. Cette aide est attribuée sous conditions de ressources aux personnes ayant au minimum 65 ans. Toutefois, les personnes entre 60 et 65 ans peuvent en faire la demande, à condition d'être déclarées inaptes au travail. Il faut vous rapprocher de votre caisse de retraite ou bien de la mairie ou du CCAS de votre ville pour en faire la demande. 

La dépendance ne concerne pas uniquement les personnes âgées. Ainsi, les personnes de moins de 60 ans peuvent prétendre à une prestation de compensation du handicap (PCH) pour leur maintien à domicile.

 

Quelles sont les solutions lorsque le maintien à domicile devient difficile ?

Il arrive un moment où le degré de dépendance de votre proche est trop important. Malgré les aides financières, le reste à charge représente un coût trop élevé pour l'aidé. Aménager le logement n'est plus suffisant et la sécurité de votre proche n'est plus assurée, ou encore il n'entretient plus de liens sociaux et connaît l'isolement ? Vient alors le moment de se demander si le maintien à domicile est toujours la solution la plus adaptée à la situation. C'est une question délicate que doivent se poser à la fois l'aidé et son proche aidant.

Plusieurs solutions existent, à commencer par l'accueil de jour, un service temporaire d'hébergement qui aide votre proche à rester le plus longtemps possible chez lui. Une équipe de professionnels le prend en charge en mettant en place un accompagnement personnalisé.   

Lorsque votre proche vient à avoir besoin d'une présence de jour comme de nuit, la solution qui semble le mieux lui correspondre est le placement dans un EHPAD. Cette structure apporte des avantages, comme une vie en collectivité, un encadrement permanent, une prise en charge des soins médicaux et des divers besoins de la personne dépendante.

Quel que soit le lieu d'hébergement retenu par votre aîné et vous-même, vous pouvez avoir accès à la liste des établissements proches de chez vous en remplissant notre questionnaire. Notre Cellule d'Aidance pourra également apporter des réponses à toutes les questions relatives aux démarches que vous aurez à effectuer en tant qu'aidant. 

Vous souhaitez être plus présent pour aider votre proche en perte d'autonomie ? Connaissez-vous le congé d'aidant ? Cette solution vous permet de vous libérer momentanément de vos obligations professionnelles tout en percevant une compensation financière. 

 

Être recontacté par un conseiller