Proche des aidants
Groupe VYV Groupe VYV

Aménager le domicile de l'aidé

Aménagement du domicile : quelles solutions pour les personnes âgées ou handicapées ?

Pour que votre proche en perte d’autonomie puisse continuer à profiter de son logement en toute sérénité, un aménagement de son domicile est souvent nécessaire, en plus du recours à des services d'aide à la personne. Afin de rendre l'habitation de la personne aidée plus confortable et sécuritaire, plusieurs solutions et équipements peuvent être déployés. Quels sont-ils ? Vers qui vous tourner pour les mettre en place ? Quel budget prévoir ?



Quels sont les principes à connaître pour l'aménagement du domicile ?

La réorganisation du cadre de vie de votre proche en perte d'autonomie doit lui permettre d'accomplir aisément ses tâches journalières, tout en évoluant dans un environnement accueillant et sécurisé. Il existe différents aménagements et équipements qui permettent de rendre le logement plus agréable en fonction de l'âge, de la pathologie ou du handicap.

Pour les personnes âgées, il est important de faciliter les déplacements, tout en minimisant le risque de chute. Cela passe par la mise en place d'un bon éclairage, l'utilisation d'un chariot pour bouger les objets d'une pièce à l'autre, la fixation des tapis au sol, la pose de barres d'appui près des toilettes ou encore l'installation d'un monte-escalier.

L'aménagement du domicile d'une personne atteinte d'Alzheimer (ou d'une pathologie apparentée) nécessite des mesures supplémentaires pour faire face aux symptômes de la maladie. Par exemple, des parcours lumineux peuvent être installés sur les trajets réguliers (entre le lit et la salle de bain, entre le salon et la cuisine, etc.). Les verrous peuvent également être retirés des portes, pour éviter que la personne ne les ferme et ne parvienne plus à les ouvrir.

Enfin, concernant l'aménagement du domicile d'une personne handicapée, l'accent doit être mis sur l'accessibilité des espaces et des équipements, notamment si votre proche se déplace en fauteuil roulant. Un ascenseur PMR (pour personnes à mobilité réduite), des meubles et des interrupteurs bas, ainsi que des lavabos sous lesquels les jambes peuvent passer simplifieront le quotidien de la personne aidée.



Faut-il faire appel à un professionnel de l'aménagement du domicile ?

Pour qu'il soit mis en œuvre de façon optimale, l'aménagement du domicile d'une personne en perte d'autonomie nécessite certaines connaissances. En effet, les choix concernant l'emplacement d'une barre de maintien, la hauteur d'un évier ou les dimensions d'ouverture d'une porte ne se font pas au hasard. Il faut prendre en considération les habitudes, les caractéristiques et les difficultés de la personne, afin de placer les équipements exactement au bon endroit, et leur donner les bonnes mesures.

Pour vous aider, il est préférable de faire appel à un professionnel. Une société spécialisée dans l'aménagement du domicile procédera à la réorganisation du logement de votre proche avec des équipements et des matériaux adaptés, tout en respectant les normes en vigueur en matière d'accessibilité. Remplissez notre questionnaire pour accéder à nos solutions.

Vous pouvez aussi avoir recours à un ergothérapeute pour l'aménagement du domicile. Ce professionnel de santé expert en réadaptation repensera le logement de votre proche dans le but de faciliter la réalisation de ses actes quotidiens, tout en tenant compte de ses possibilités et de ses choix de vie. Vous pourrez trouver un ergothérapeute en vous adressant au CICAT (centre d’informations et conseils en aides techniques) le plus proche de chez vous, ou en consultant un annuaire des professionnels de santé.



Quel budget prévoir ? Existe-t-il des aides à l'aménagement du domicile ?

Que ce soit pour l'aménagement du domicile d'une personne âgée ou d'une personne en situation de handicap, le budget à prévoir dépendra de la surface de l'habitation, du type d'équipement à installer et des éventuels travaux à effectuer. À titre d'exemple, le prix moyen d'un monte-escalier droit est de 4 750 €, et le tarif d'un ascenseur PMR avoisine les 12 000 €.

Pour vous permettre de financer la réorganisation du logement de votre proche aidé, des aides à l'aménagement du domicile existent. Concernant une personne âgée, vous pouvez notamment solliciter :

  • l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat - ANAH (qui accorde une aide aux travaux d’amélioration du logement) ;
  • le conseil départemental (qui délivre l'APA - allocation personnalisée à l'autonomie) ;
  • Action logement (qui peut verser une aide pour aménager la salle de bain).

Le saviez-vous ? Pour rendre les activités quotidiennes de votre proche aidé plus agréables, vous pouvez également louer du matériel médical, comme un siège de douche ou un déambulateur.

Vous souhaitez connaître plus en détail les aides envisageables et les professionnels à consulter pour aménager le domicile d'un proche en perte d'autonomie ? Remplissez notre questionnaire pour accéder à nos solutions. Si vous le désirez, vous pourrez être recontacté par l'un des conseillers de notre cellule d'aidance.


Sources :

Prix moyen monte-escalier + ascenseur PMR : https://www.travaux.com/ascenseurs/guide-des-prix/prix-plateforme-elevatrice
Aides + général : https://aides.francealzheimer.org/accompagnement/moins-60-ans/a-domicile-moins-60-ans/dispositifs-daccompagnement-scenario-6-1/divers-scenario-6-1/lamenagement-du-domicile/#:~:text=L'am%C3%A9nagement%20du%20domicile%20doit,accidents%20et%20notamment%20les%20chutes
https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/preserver-son-autonomie-s-informer-et-anticiper/amenager-son-logement-et-sequiper/amenager-son-logement

Être recontacté par un conseiller