Groupe VYV

Prenez soin de vous et de vos proches en tant qu'aidant : un conseil important

Comment prendre soin de soi lorsqu'on doit prendre soin d'un proche ? En tant qu'aidant, vous êtes parfois confronté à une charge affective et psychique importante. Vos proches se reposent dorénavant sur vous pour la plupart des gestes nécessaires à leur maintien à domicile et cela peut engendrer fatigue et même parfois découragement. Il est donc crucial que, tout en témoignant à vos proches toute l'attention que leur état mérite, vous continuiez à prendre soin de vous. Voici quelques conseils simples à appliquer qui vous aideront à garder optimisme et énergie jour après jour.



Prenez soin de vous et de vos proches : l'importance de pouvoir partager

Devenir aidant, c'est prendre en charge les besoins d'un proche dont les fonctions motrices ou cognitives déclinent. Les aidés peuvent avoir du mal à assumer cette perte d'autonomie. Et cela peut compliquer la relation avec l'aidant.

Lorsque la situation devient trop pesante, il est parfois souhaitable de faire appel à un tiers. Un psychologue spécialisé dans l'écoute des personnes âgées peut intervenir soit à domicile, soit en milieu hospitalier. Il permettra à l'aidé d'exprimer ses sentiments et ses angoisses, améliorant ainsi la communication avec l'aidant.

Le plus important reste de briser l'isolement qui peut entourer aidant et aidé. Aidant, c'est un rôle de soin de l'autre, mais cela ne veut pas dire qu'il faille assumer cette tâche seul. Vous pourrez trouver du soutien dans les groupes de parole et d'écoute tels que les Cafés des aidants créés par l'Association Française des Aidants. Vous pourrez partager votre expérience avec vos pairs, aborder ensemble vos difficultés et trouver des solutions pour rebondir. Les conseillers de notre cellule d'aidance sont également à votre écoute.



Prendre soin de soi et de ses proches : savoir s'écouter pour éviter le surmenage

Un sondage récent commandé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) révèle que 48 % des aidants déclarent avoir une maladie chronique, 29 % se sentent anxieux et stressés et 25 % disent ressentir une fatigue physique et morale.

Vous le constatez jour après jour, prendre soin d'autrui demande une vitalité à toute épreuve. En plus des tâches quotidiennes, il faut veiller au moral de l'aidé. En tant qu'aidant, cependant, la tentation est grande d'oublier ses besoins essentiels. N'hésitez pas à vous ménager des instants rien que pour vous. Vous n'en serez que plus disponible pour votre proche.

Soyez à l'écoute de vous-mêmes et ne négligez pas l'apparition des premiers symptômes du surmenage. Certaines manifestations doivent vous alerter sur la nécessité de prendre du repos. Insomnies, douleurs articulaires chroniques ou irritabilité sont autant de lanceurs d'alerte. La fatigue et les problèmes de dos sont souvent associés au stress et au surmenage. N'hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin généraliste dès l'apparition de ces signes.

En prévention, organisez votre semaine de façon à vous ménager du temps libre et à pratiquer des activités de bien-être. Pilates, yoga ou gymnastique douce, par exemple, vous permettront de renforcer les muscles posturaux très sollicités dans les soins quotidiens à l'aidé.



Prendre soin de soi quand on est aidant : savoir se faire aider et se former

Des professionnels peuvent vous aider au quotidien à prendre soin de votre proche. Vous pouvez par exemple faire appel à une aide-ménagère ou à une aide-soignante. Mobilisez les autres membres de la famille et établissez autour de vous une chaîne d'entraide. Vous pourrez retrouver un second souffle en vous appuyant sur des structures comme l'accueil de jour. Vos proches y seront pris en charge par des équipes pluridisciplinaires. Ils pourront y pratiquer des activités variées dédiées à l'entretien des fonctions motrices et psycho-cognitives.

Rapprochez-vous d'intervenants professionnels tels que les ergothérapeutes. Ils vous aideront à mieux gérer les manœuvres techniques et à repenser l'aménagement du domicile de l'aidé pour faciliter les gestes du quotidien.

Vous pouvez également vous former aux techniques du maintien à domicile. Rapprochez-vous de la Croix-Rouge ou de la Protection Civile ainsi que des centres locaux d'information et de coordination (CLIC), des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) pour ne citer qu'eux. Ces organismes dispensent des formations dédiées aux aidants familiaux portant sur les soins corporels ou le soutien psychologique aux aidés. L'association française des aidants (AFA) a depuis peu lancé des modules de formation à distance couvrant des thématiques très concrètes telles que "Comment concilier sa vie d'aidant avec sa vie personnelle et sociale".

Pendant vos vacances, un hébergement temporaire ou bien un accueil familial peut vous permettre à partir en toute quiétude. Vous pourrez assurer une partie du financement grâce au droit au répit. Enfin, l'installation de la téléassistance au domicile de votre proche peut vous permettre de rentrer chez vous en sachant que le lien est maintenu quoiqu'il arrive.

N'hésitez pas à remplir notre questionnaire pour de plus amples renseignements sur les solutions d'accompagnement existantes. N'oubliez pas qu'il existe toujours des chemins pour trouver de l'aide et refaire le plein d'énergie. Pour aller plus loin, consultez notre article sur l'isolement et le lien social : un enjeu primordial pour les aidés et aidants, afin de mieux comprendre la nécessité de vous entourer d'un maximum de soutien.


Sources :

Prenez soin de vous et de vos proches : l'importance de pouvoir partager : https://alenvi.io/blog/la-psychologie-des-personnes-agees-face-a-la-perte-dautonomie/
Groupes de parole : https://www.francealzheimer.org/nos-actions-nos-missions/actions-adaptees-aidants/groupes-de-parole/#:~:text=Le%20groupe%20de%20parole%20offre,ou%20d'une%20maladie%20apparent%C3%A9e
Aide au répit : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/solutions-pour-les-aidants/soutien-financier/quest-ce-que-le-droit-au-repit
Prendre soin de soi quand on est aidant : savoir se faire aider et se former : http://www.sais92.fr/images/Aidant_familial.pdf ergothérapeute : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01398772/document
Les cafés des aidants : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/solutions-pour-les-aidants/trouver-du-soutien/les-cafes-des-aidants-pour-echanger-et-sinformer-entre-aidants
Accueil de jour : https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-a-domicile/solutions-daccueil-temporaire/aller-a-laccueil-de-jour formation aux aidants : https://www.francealzheimer.org/nos-actions-nos-missions/actions-adaptees-aidants/la-formation-des-aidants/

Être recontacté par un conseiller